Comment défiscaliser en tout en faisant construire une maison ?

Si vous faites construire une maison, sachez qu’il existe plusieurs manières d’atténuer votre charge fiscale, ce qui vous permet de gagner en rendement si vous la mettez en location. Il est certes plus intéressant de la faire fructifier : voici quelques pistes vous permettant de profiter de différentes manières de défiscaliser dans le neuf.

Réduire son impôt avec la loi Pinel

Une fois que votre immeuble est livré, vous pouvez le faire louer nu sous le dispositif Pinel. Vous devez alors le mettre en location pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans fermes. Votre réduction fiscale sera de 12%, de 18% ou de 21%, taux basé sur le montant que vous avez investi.

Pour gagner du temps, vous pouvez préparer la mise en location pendant la durée des travaux : fixez le loyer en tenant compte du plafond par zone (A, A Bis, B1), trouvez les locataires répondant à vos exigences et sélectionnez ceux qui répondent aux critères de solvabilité entre autres. Ajustez au besoin le loyer que vous appliquerez puisque celui-ci doit aussi tenir compte du plafond de ressources de vos locataires.

La loi Pinel est assez contraignante, en raison de tous ces critères d’éligibilité à considérer. Cependant, le rendement est intéressant, il est de 3.5% environ contre 2.5% pour un logement loué nu sans dispositif de défiscalisation.

Réduire son impôt avec le statut de LMNP

Le statut de LMNP, loueur en meublé non professionnel, aboutit aussi à d’excellentes opportunités de réduire votre impôt sur le revenu. Une fois la construction achevée, vous meublez et équipez le logement avant de le mettre en location. Selon le montant de vos recettes locatives annuelles, votre régime fiscal sera le réel d’imposition ou le micro BIC.

Le régime réel d’imposition vous donne l’avantage de déduire des charges de vos revenus imposables, de même que les dotations aux amortissements qui sont d’ailleurs reportables d’année en année jusqu’à ce qu’elles soient totalement gommées.

Le régime micro BIC quant à lui fait profiter d’un abattement calculé par le service des impôts en fonction de l’usage de l’immobilier.

Pour un meilleur rendement, destiner l’immeuble à usage de logement pour étudiants ou pour seniors se révèle plus rentable. En effet, ces types de locataires vont sécuriser votre investissement, dans la mesure où le nombre d’étudiants est en forte augmentation depuis déjà des années, et que le vieillissement démographique donne lieu à un taux élevé de demande en logement adapté pour les seniors.

Ce qu’il faut prévoir avant de faire construire

Attention car la défiscalisation n’est qu’un simple coup de boost pour augmenter le rendement de la mise en location. Réussir son investissement est un ensemble de stratégies mises en œuvre, depuis le choix du devis de la construction, en passant par la qualité du logement proprement dit (choix du plan et des matériaux, normes environnementales respectées, bel emplacement,) et par la qualité de l’environnement (il vaut mieux construire de préférence dans les quartiers verts qui sont de plus en plus demandés).

L’avantage de faire construire sa maison soi-même, c’est échapper aux frais élevés des promoteurs. De plus, vous êtes libre d’en choisir l’agencement, de la personnaliser selon qu’elle sera destinée à des seniors, à des étudiants ou à des locataires classiques.

Attention au choix du prestataire maître d’œuvre et vérifiez que vous bénéficiez des garanties de base avant de signer le contrat et débuter les travaux (garantie de parfait achèvement, garantie biennale, garantie décennale).

Pour en revenir à la réduction d’impôt, réalisez avant tout une simulation du montant de la future carotte fiscale qui vous sera versée en fonction du dispositif défiscalisant que vous avez choisi.

Particuliers

  1. 17 Juin 2019Badji et Dissard : le droit du travail580